Les bienfaits du yoga prénatal

yoga prénatal
8 février 2022

La grossesse constitue une étape spéciale dans la vie d’une femme, qu’il est naturel de vouloir en profiter au maximum. Mais encore faut-il qu’elle soit harmonieuse bien que pendant cette période, le corps subit de nombreux changements. Pour y parvenir, la pratique du yoga prénatal vous sera d’une aide précieuse. Elle sera bénéfique tant pour vous que pour votre bébé. Vous vous demandez, sans doute, quels sont ses bienfaits ?

Soulager les malaises liés à la grossesse

Être enceinte ne rime pas toujours avec moments merveilleux. Des éventuels maux et malaises viendront peut-être vous embêter. Heureusement que des séances de yoga peuvent vous aider à les soulager. Vous n’avez rien à craindre puisque les cours offerts sont spécialement conçus pour les femmes enceintes. Ils suivent notamment la méthode de Dr. Bernadette de Gasquet, médecin et professeur de yoga. Le programme reste ainsi conseillé aux femmes enceintes à moins que votre gynécologue ou la sage-femme ne vous l’interdise. Les femmes qui rencontrent des problèmes médicaux spécifiques tels que des menaces de fausse-couche ne peuvent pas non plus pratiquer le yoga.

Dans le cas contraire, vous êtes amené à faire des exercices se portant sur un travail corporel et sur la respiration ainsi que sur la méditation. Un coach vous accompagnera tout au long de chaque séance pour vous guider sur les postures et les mouvements à adopter. Le yoga prénatal soulage les muscles tendus engendrés par la grossesse. Certains désagréments tels que le mal de dos ou les jambes lourdes seront dissipés après la pratique de cette activité.

Procurer une sensation de paix et de bien-être

Pendant la période de la grossesse, les futures mamans ont tendance à devenir plus sensibles que d’habitude. Les sauts d’humeurs ne seront donc pas rares. Certaines femmes deviennent dépressives et ont même une faible perception de soi-même. D’où l’intérêt de pratiquer le yoga, puisque le but de cette activité ne se limite pas au bien-être physique. Elle vise également la santé mentale et émotionnelle de la maman. Autrement dit, elle favorise la paix intérieure, la détente et l’élimination du stress. Ce qui aide considérablement la femme enceinte à appréhender et à accepter les changements tant physiques qu’émotionnels que subit son corps.

Le yoga apporte de l’équilibre entre le corps et l’esprit. Ainsi, pour expérimenter une vie prénatale harmonieuse et sans anxiété, le yoga s’avère ainsi un moyen efficace.

Bénéfique pour le bébé

Le yoga prénatal ne profite pas seulement à la future maman. Les bienfaits qu’il apporte sont aussi transmis au bébé. Dans ce sens, une femme enceinte souvent détendue porte en elle un enfant, qui sera pareillement plus serein et plus équilibré. De plus, le yoga revêt une forme de sport. Il vous permet, à cet effet, de garder votre agilité malgré une certaine prise de poids et un ventre bien arrondi. L’on ne peut nier que cela présente un impact sur la mobilité de l’enfant que vous portez, en attendant sa naissance.

Par ailleurs, des études ont pu démontrer que le yoga prénatal contribue à la création de lien entre l’enfant et la mère. Pendant une séance de méditation, le calme absolu est instauré. Ce qui permet à la femme enceinte de se focaliser sur son petit bébé. Cette connexion renforce d’ailleurs sa conscience maternelle.

Préparer à l’accouchement

Le yoga prénatal ne vous aide pas seulement à mieux vivre votre grossesse. Ses bienfaits s’étendent jusqu’à la préparation à l’accouchement. Des séances d’assouplissement du périnée ont lieu durant les cours. Cela vous habituera à la bonne posture et aux exercices qu’il faut faire au moment de la délivrance.

Les femmes qui ont suivi des cours de yoga auront, sans doute, plus de facilité à affronter l’accouchement. Les raisons en sont qu’elles y sont préparées tant physiquement que mentalement. Le professeur du yoga leur apprend la bonne façon d’expirer et d’inspirer le souffle. Cela permet d’atténuer la profondeur des douleurs ressenties. De plus, un accouchement qui se déroule bien écarte les imprévus. Ce qui profite à votre caisse !

Compte tenu de ces avantages du yoga prénatal, seriez-vous tentée par l’expérience ? Vous pouvez le pratiquer dès le premier trimestre de votre grossesse. De plus, si vous habitez à Paris, un large choix de professeurs s’offre à vous.